Vous êtes dans : Accueil > ACTUALITES > Les curiosités urbaines sortent du placard

Les curiosités urbaines sortent du placard

© HAMARIS - Le meuble préparé par les adolescents du Quartiers

Dans le cadre de l’accompagnement des locataires lors des démolitions des bâtiments "Dahlias" et "Glaïeuls" aux Quartiers-Neufs à Langres, HAMARIS et l’ADPJ ont proposé aux adolescents du quartier de réaliser un cabinet de curiosités.

Il s’agissait de rassembler dans un meuble, customisé pour l’occasion, des objets-souvenirs illustrant leur vie dans le quartier. Par cette réalisation artistique, les jeunes participants, aidés par un artiste local, ont souhaité montrer l’évolution des modes de vie. Ils ont ainsi touché du doigt la nécessité de transformer, par la déconstruction, le quartier. Pour HAMARIS, les bâtiments "Les Dahlias" et "Les Glaïeuls" ne répondaient plus aux attentes actuelles des habitants d’où la décision de les démolir. Tiroirs et portes s’ouvrent sur des pans de l’histoire du quartier, vue par les adolescents. Un regard parfois sans concession mais jamais indifférent.Le cabinet de curiosités, "oeuvre d’art urbaine", est actuellement exposé à la maison de Quartier de la Trincassaye, à Langres, aux horaires d’ouverture de la structure.